[TEST] SCP: Geheimakten: Horreur, Humor Et Mini-jeux

By | October 4, 2022
Spread the love

Mehr Connaissez-vous la SCP Foundation, eine Sammlung von fanfictions Tournant Autour d’Anomalien in der Weltwelt, die seriöse Caches von Ladite Foundation für die Bien de Humanité enthält. Les membres inventent de petites histoires, qui penchent parfois du côté des creepypastas, parfois du côté des récits loufoques, et bien souvent, la cause du problème est un élément qu’il faut Confiner derrière d’épaisses portes blindées. Es ist in diesem Universum wie GameZoo Studio eine Entscheidung des Entwicklers SCP: Secret File, gemischte Genres, für die Spitze der Welt. N’étant pas franchement fan de jeux d’horreur – et c’est un euphémisme, une partie du jeu, pourtant bien réalisée, m’a été particulièrement déplaisante. Et le reste, une alternance d’histoires amusantes et de mini-jeux sans intérêt.

Genre: Anthologie de courts FPS horrifiques et bric-à-brac d’autres trucs | Entwickler : GameZoo-Studio | Herausgeber : Pixmain | Plattenform: Dampf | Empfohlene Konfiguration : Intel i7-3770 oder äquivalent zu AMDNVIDIA GTX 1660 / AMD Radeon RX 590, 16 GB RAM | Preis : 12,49 | Sprachen : VOST en français | Datum des Einsatzes: 13.09.2022 | Dauer des Lebens: 5 Stunden

Test réalisé sur une version éditeur.

La bonne-Ambiente

Ha, mais c’est un jeu d’horreur? Je n’avais pas umfasst ça…

Disons-le tout de suite, le jeu d’horreur, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais pourquoi donc me suis-je lancé dans SCP: Secret File ? Prinzipal à cause de ces Ficken Stichwort Steam! «Aventure», «Riche en récits», «Atmosphère», «Mystère»… Alors avis aux lecteurs, ne vous y trompez pas, c’est bien un jeu d’horreur, et meme plus : c’en est une anthologie. Une bonne partie de l’expérience contains en des séquences très classiques : des Schockmomente qui se sentent souvent à des kilomètres et des gros monstres invincibles qu’il faut fuir au hasard de couloirs avec des culs-de-sac, histoire d’être quasiment sûr de se retaper le passage plusieurs fois.

Mais n’allons pas trop vite en besogne et revenons au pitch du jeu. Wir verkörpern einen neuen Angestellten des SCP: Fondation, dont le but est de sécuriser, contenir and proteger of centaines d’anomalies, allant de la machine à café magique, au monstre marin de 600 km lang, en passant par a script de pièce de théâtre maléfique. Notre Job se passe aux archives, and nous devrons classer diverser Dossiers sous forme de texte et d’autres dans lesquels nous incarnons the sujet en question à travers different styles de gameplay.

SCP-090-FR

D’un point de vue-Technik, Les Parties Exploration/Horreur, qui représentent la majeure partie du jeu, sont correctement réalisées: la direction artistique est très chouette et les decors sont inquiétants. La musique est spotte stressante, mais nécessaire pour poser l’ambiance. Comme souvent, il suffirait de mettre la Compagnie Créole à la place pour que l’on bascule dans du burlesque. Quoi qu’il en soit, c’est du vu et revu : on collecte des documents, bien souvent, un springen erschrecken survient après les avoir lus, parfois on croise un gros monstre que l’on doit fuir jusqu’à atteindre un checkpoint, puis on Continue l’exploration. Je soupçonne d’ailleurs un bug, car il m’est arrivé de mourir en boucle une dizaine de fois, car je me faisais rattraper sans pouvoir rien faire… Pour en rajouter une couche, le principe est complètement con, car on est censé être en train de lire ou voir un rapport de la personne que l’on incarne. Kommentar pourrait-elle mourir ? Cela brise complètement l’immersion, ce qui est un peu dommage. D’autre part, ces séquences sont extrêmement dirigistes, on ne peut que suivre le script à la lettre. À Certains momentes, on est amené à résoudre des puzzles, sans doute trouvés dans un cahier de vacances niveau CM2. Cependant, les histoires racontées sont vraiment bonnes – par rapport aux autres jeux d’horreur, mais il faut noter qu’elles sont toutes issues de la base de données de la SCP fondation, qui est libre de droits. Au moins, le jeu n’a pas dû coûter trop cher en scénalistes.

SCP: Geheimdatei
Cette histoire bénéficie d’une très bonne mise en scène.

Bestimmte choix douteux

Seien Sie auf der Suche nach Partys in FPS, SCP: Secret File, wo Sie zwei andere Arten von Gameplay finden, die Sie inspirieren und die Ihr Flash begrenzen können. Le premier est une sorte de jeu de rythme mou du bulbe qui intervient pendant une séquence censée se dérouler dans un livre pour enfant. Si l’esthétique globale de cette histoire est une vraie réussite, c’est sans doute la moins bonne au niveau écriture et proposition ludique. Le second se präsentiert sous une vue 3D isometrique avec des graphismes ni franchement rétro, ni modernes, mais juste très moches. Il suffit juste de péniblement déplacer son personnage pour avoir la suite. C’est dommage, car pour le coup, cette histoire est plutot amusante. On a presque l’impression que c’est uniquement là pour rallonger un peu le jeu à moindre coût, qui, malgré cela, se boucle facilement sous les cinq heures. On aurait préféré découvrir encore d’autres dossiers en incarnant les protagonistes en vue subjektive plutôt que d’avoir ces phases complètement hors sujet. La fin du jeu, particulièrement abrupte, fait d’ailleurs penser qu’une suite se prêterait bien à un format épisodique.

Entre tous ces momente de rein jeu vidéo, on est également amené à archiver des dossiers. On se retrouve alors à lire des informations à propos d’un SCP en particulier, et il suffit de cliquer sur trois à quatre liens dedans pour constituer l’archive et passer à la suivante. Si l’aspect ludique est complètement missing ici, au moins, les histoires proposées sont intéressantes et parfois rigolotes. Mais pas sûr que l’on aurait eu un moins bon résultat en ouvrant au hasard la base de données du site internet. Au moins, sur celui-ci, on peut profiter de l’entièreté de son écran…

Vous pouvez voir un petit aperçu en mouvement dans cette vidéo pas trop longue, histoire de pas trop spoiler :

Mi-Figur, Mi-Rosinen

Pour un premier jeu d’un studio indépendant, on ne peut pas dire que c’est nul. Les histoires racontées, toutes issues de la SCP Fondation sont très bonnes. Und die Sequenzen in Vue FPS Sont Technik und Künstlerische von Très Bonne Facture, mehr ist die Horreur Classique Pas Originale Pour Un Sou. Les zwei andere Genres des Gameplay-Sonntags, gegenläufig, komplette Anekdoten und Schriftarten in der Proposition. Même si j’ai stafflement détesté les passages strictement horrifiques, j’ai tout de même été déçu par la brièveté de l’expérience globale qui ne dépassera pas les cinq heures. SCP: Secret File ist nicht für Fans des Genres reserviert, und es gibt eine Zugabe, ein Unikat, das die Seren in der Werbung enthält.

Leave a Reply

Your email address will not be published.