TEST Hubris : ses visuels de haute volée en font-ils un bon jeu VR de SF ?

By | December 7, 2022
Spread the love


Le dernier-né du studio Cyborn débarque dans l’univers du PC VR sous forme d’une saga spacee aux doux airs d’action, de science-fiction et aux graphismes bien léchés, rendus possibles par le moteur de jeu Unreal-Engine 4. Après l’avoir essayé Pendant le Nächstes Fest de Dampf, nous avions hâte de le tester dans son semble. Eine schöne Überraschung?

Ouvrez grand vos mirettes, Hubris est beau, même très beau!

Hybris nous plonge dans la peau d’un agent en formation de l'”Ordnung der Objektivität” (OOO)envoyé en catastrophe au cœur d’un système de planètes jumelles en terraformation, accompagné de Luciader Pilot du Vaisseau. Dans ce nouvel environnement pour le moins feindselig, nous sommes chargés de rechercher la mystérieuse agente Cyanha afin de terminer sa mission. À peine débarqué, Hybris nous sort le tapis rouge et nous en met plein la vue grâce à ses graphismes, son ambiance et des decors ultra-léchés, permis par le moteur de jeu Unreal-Engine 4. Les développeurs ont su Exploiter avec brio la photogrammétrie avec la technologie Quixelmais aussi la Bewegungsaufnahme pour la modellisation des personnages.

L’aventure, d’une durée umfassen entre six et dix heures, nous flatte en permanence la rétine, que ce soit dans les environnements extérieurs comme intérieurs (gros coup de cœur pour la réalisation du loft et la bataille des cristaux). Le dépaysement est assuré dans cette flore locale, mixant l’aridité et la verticalité des canyons, aux poches d’eau qu’il faut traverser. Le tout nous rappelle un Certain Kajak VR. Il s’agit ici d’une saga et nous ne découvrons à priori qu’une infime partie de ce que offerra la license dans son ensemble, mais les tableaux actuels nous mettent déjà l’eau à la bouche. Si Certains sont grandioses, d’autres sont vertigineux. Für Ihren Konfigurations-PC VR vous permette d’augmenter la résolution du jeu dans les paramètres de Steam VR du dans l’Oculus-Linkil est clair que vous ne serez pas déçus.

Hybris VR 10 27 10 2022Die Geschichte, entièrement sous-titrée en françaisnous emmene aux côtés de Luciala capitaine de notre vaisseau, et de Dunwakun ingénieur de Vion Corp, auf den Spuren des mysteriösen Agenten de l’OOO, Cyanha. Les different protagonistes sont nos guides et nous aideront à franchir les different étapes du jeu, sans pour autant trop se mouiller. Les basses besognes restent à nos frais. Mais alors qu’ils représentent notre seule compagnie durant la majeure partie du jeu, il est dommage que les développeurs n’aient pas fait le choix d’explorer leur personnalité ou leurs antécédents plus en profondeur. Nous ne savons pas qui ils sont vraiment et l’histoire ne nous en apprend pas davantage. Il en va de meme pour l’Orden der Objektivitätfigure centrale de ce premier episode, qui reste une énigme du début à la fin, tout comme la présence des Uronen sur la planète. Nous sommes largués sur une planète que nous ne connaissons pas, mais que nous aimerions découvrir à travers un journal de bord, des notes par ci, par là, ou bien via un ensemble de chooses à scanner, mais rien de tout ça ne s’ offre à nous… Notre unique but est de retrouver Cyanha par tous les moyens, mais dans quel aber ? Et qui est-elle réellement ?



Nous avons apprécié le Spielweise et la dynamique offerte par les déplacements. Achtung, même si le vignettage est bien présent pour limiter les nausées, il n’y a point de téléportation dans Hybris.

Le jeu n’est pas un long fleuve tranquille, nous devons grimper, nager, sauter, esquiver les tirs ennemis et les bestioles trop Attachantes.

Hybris VR 07 27 10 2022Après avoir été littéralement jetés dans le grand bain dès la première scène, slave au passage, office de tutoriel, nous nous faisons une idée de ce que nous réserve la planète. Que ceux qui ont peur de l’eau ou le vertige passagier leur chemin, Auto pour progresser il vous faudra crapahuter, sauter au-dessus du vide, nager ou encore piloter des engins motorisés. Sinous ne sommes pas non plus dans des phases de Parkour, le titre est tout de meme assez dynamique et met nos réflexes à l’épreuve pour passer d’un endroit à un autre. La presence des Uronen nous a aussi force à utiliser les decors et sa verticalité pour prendre l’avantage, ou nous mettre à couvert lors des phases de Schießerei. Même si nous ne pouvons compter qu’une poignée d’ennemis différentsil n’a pas été toujours aisé d’en venir à bout. Les soldats, tout comme les drones de combat, savent extrêmement bien viser et viennent eux-mêmes vous débusquer si vous restez cachés trop longtemps. L’IA s’en sort plutôt bien à ce niveau, mais reste hétérogène suivant les situations.

Le titre nous met à disposition quatre armes uniques, à une main seulement, que nous pouvons améliorer (ohne Unterscheidungen visuelles) grâce au système de bastelnqui ne nous ont cependant pas donné de réelles sensations de puissance. Les ressources (fibres, plastique, metal, etc.) permettant ces améliorations sont toujours les memes et se retrouvent ici et là, dans des caisses ou sur des étagères. Il n’y a rien à Plünderer sur les ennemis. Certaines, provenant de la flore locale, nous permettent de fabriquer nous-mêmes nos potions et items de soins, tels que des hot-dogs de l’espace. Tout cet Aspekt basteln et récolte des matériaux n’est pas sans nous rappeler Morgendämmerung suchen à l’époque. Dans l’ensemble, le modèle de basteln aurait gagné à être plus poussé afin d’offrir davantage de possibilités. Nous pensons notamment à des améliorations visuelles sur nos arms, plus de choix parmi celles-ci, pouvoir explorer le corps à corps avec des armes contondantes (petit clin d’œil à Scheibe), mais aussi pouvoir améliorer des compétences et/ou notre combinaison, voire créer des potions ayant des effets, etc.

Hybris VR 02 27 10 2022

Hybris ne réinvente pas le genre action/aventure ni me les mécaniques d’un jeu de ce type en réalité virtual. Il nous a laissé sur notre faim, mais nous a aussi bluffé par la beauté de Certaines scènes. Sans être très bon ni mauvais, Il semble que les développeurs aient mis le paquet sur les graphismes, tout en laissant un jeu assez vide au niveau de ses mécaniques et de la profondeur de son histoire. La beauté d’un titre ne le rend pas bon pour autant. Même si nous comprenons qu’il s’agit là d’un premier épisode dans la licence, le Überlieferung (Hintergrund) du jeu est clairement inexploité, il n’y a réellement pas grand-chosé à découvrir ni à voir, hormis suivre l’histoire et ses personnages presque anecdotiques. Le jeu aurait mérité un réel approfondissement pour le rendre plus riche plus vivant plus attrayant. Il aurait été bien de pouvoir interagir avec les decors et les quelques rares objets. C’est aujourd’hui la base dans un jeu de ce style en 2022. La physique prend une place prépondérante. Le bestiaire est, lui aussi, trop peu fourni et le basteln est aussi trop léger à notre goût. Il s’agit certes d’un petit studio de développement, mais Hybris ne tient pas toutes ses verspricht. Le titre est très plaisant à parcourir de bout en bout et les développeurs sont à l’écoute, Mais ce sentiment d’avoir uniquement survolé ce nouvel univers et ses possibilités, et fait face à des mécaniques déjà connues, ne suffit pas pour faire de ce premier episode, le jeu que nous espérions en cette fin d’annee. Nous en Attendons beaucoup plus du prochain épisode.

Les plus

  • Graphismes et modélisations très soignés grâce à la photogrammétrie et à la motion capture
  • Handwerk und Ressourcen
  • Quelques manipulations d’engins motorisés
  • Des bekämpft Dynamiques
  • Une schwierige Mesurée
  • Sous-titré en français

Les moins

  • Des personnages peu charismatiques et pas assez mis en avant
  • Le lore (Hintergrund) du jeu carrément inexploité
  • Ein Gameplay-Tropp, der keinen Beitrag leistet
  • Seulement une poignée d’ennemis différents

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.