Nintendo of America ist der Nachfolger von Château de Bowser? – Nintendo, Nintendo of America – Artikel

By | October 15, 2022
Spread the love

Comme des catcheurs qui font mine de se haïr sur le ring and qui sont potes dans la vraie vie, on avait bien compris que Mario and son ennemi juré Bowser faisaient semblant de se battre pour pouvoir vendre plus de jeux vidéo à un public conquis. J’en veux pour preuve que le petit moustachu a place Bowser à la tête de Nintendo of America (NOA), un signe que the suite des évènements n’allait pass se dérouler comme au Royaume Champignon. Mario Serait-il-Lui aussi un Ausbeuter Cynique ?

Pour être précis, la situation chez NOA a commencé à nettement se dégrader dès 2015, alors que Reggie Fils-Aimé en était encore le Directeur. Ce sont deux plaintes qui ont particulièrement attiré l’attention de Kotaku, d’IGN et de Gamesindustry.biz. Die Premiere gegen Nintendo und die Gesellschaft der Rekrutierung von Aston Carter wurde im April 2022 veröffentlicht, und die zweite gegen Nintendo wurde im Laufe des Jahres veröffentlicht. Toutes deux font état de situations de menaces, représailles et de monitoring ainsi que de découragement de toute forme de syndicalisme envers leurs employee dans une activité supposée protégée par la National Labour Relations Act, que l’on pourrait traduire par “loi nationale sur les relations”. dans le travail”. Ils se sont en particulier interressés à ce qu’il se passait chez Big N aux États-Unis et on va essayer de faire un résumé du contexte et des évènements mais n’hésitez surtout pas à lire les différents article de nos confrères, ils sont très interressants et surtout très complets.

Ce n’est pas un secret, l’industrie vidéoludique, tout comme des sociétés comme Amazon ou Google, fait énormément appel à des sous-traitants. Quand on sollicite la branche du travail temporaire, souvent on n’affectionne pas vraiment les syndicats, et alors que chez Certains les chooses beginnt un petit peu à bouger, on était loin de se douter que NOA aussi était tellement à la traîne de ce côté -là. Für Anfänger, ist es souvent fait Erwähnung deines Gefühls für les intérimaires d’être des citoyens de Seconde Zone Face aux Owners d’ein “badge rouge” (ceux qui travaillent directement chez Nintendo) bien qu’ils travaillent ensemble la plupart du temps. Ce qui doit donner l’impression aux salariés d’être dans une dystopie à la Bienvenue à Gattaca. Par exemple une employeeée qui avait fait une chute à cause du verglas en allant au travail, a commencé à s’inquiéter une fois au bureau puisqu’elle avait du mal à lire. Elle s’est vue verweigert la clinique pourtant sur place de Big N, car elle n’était pas titulaire. Personne n’étant habilité à l’emmener à l’hôpital, en pleurs, on lui avait finalement concédé un Uber : « Ils veulent vous contrôler comme si vous étiez à plein temps, mais pas vous traiter comme un travailleur à plein temps ». Ilse sont également exclus de toutes les animations organisées par NOA pour ses Employés, et force des primes généreuses de Noël.

Ainsi le doigt est mis sur une autre problématique qui serait cocasse si elle n’était pas si tragique. La société vidéoludique serait d’après les Employés qui ont témoigné, une maniaque du contrôle. Au point qu’ils seraient affolés de devoir quitter leurs bureaux ne serait-ce qu’une minute, de peur d’apparaître inactifs sur Microsoft Teams. Ils ont d’ailleurs trouvé une solution tragi-comique avec un objet qui appuie sur un bouton du clavier : « C’était comme l’oiseau d’Homer, sauf que je n’ai causé aucun problème à la centrale nucléaire… Vous ne pouviez même pas vraiment all aux toilettes sans que quelqu’un remarque que vous étiez loin de votre bureau ». Il fallait aussi éviter de prendre des congés (trois jours de travail manqués et c’est direction la porte) et dans le cas où on avait eu la mauvaise idée de tomber malade et de devoir rester chez soi, il fallait se complaire en entschuldigungen et rester en kontakt. D’ailleurs, fin 2019 un Employé était venu travailler malade de peur d’être licencié et il avait fini par contaminer tout le centre d’appels.

Mais pourquoi ces intérimaires subissent-ils tout cela ? Vous l’aurez bien compris, il ya la carotte de pouvoir être finalement embauché by Nintendo, sans parler de la longue file d’attente de ceux qui ne rêvent que d’être à leur place. Pourtant, beaucoup occupent des posts qui de facto devraient être occupés par des titulaires, jusqu’à des fonctions à responsabilités. Si migrer du citoyen de seconde zone à celui „d’interne“ était parfois possible avant chez Nintendo of America, c’est devenu depuis 2015 un évènement exceptionnel, meme pour des travailleurs qui sont là depuis cinq ou dix ans. De plus, il faut penser aussi à demander à vos proches de rester en vie, car une salariée s’est vue abgelehnter une titularisation à cause de “problèmes d’assiduité”. Elle avait eu “la mauvaise idée” de s’absenter suite au décès de sa sœur… Tous les intérimaires qui se sont prêtés à des trusts, témoignent d’une ambiance délétère, où en gros il vaut mieux se taire, parce que le moindre écrit sur un forum interne ou parole lors d’une réunion, pourra donner lieu à une convocation auprès de son supérieur, souvent synonyme de risque de ne pas faire long feu, avec des préavis de moins de 24 heures.

Jusque là, je ne faisais pourtant qu’effleurer la surface des problèmes des travailleurs temporaires de longue durée (11 mois renouvelables après 2 mois d’interruption), mais revenons aux plaintes anti-syndicales déposées à la National Labour Relations Board (commission nationale des relation dans le travail) gegen Nintendo, maintenant que le decor est posé. On ne va pas s’étendre sur la deuxième plainte, l’investigation suit son cours, et nous avons pour le moment peu d’éléments. Mais la première étant plus ancienne, on va pouvoir vous en parler plus en détails.

A la fin d’une réunion, au moment of questions et réponses ouvertes, un testeur du nom de Mackenzie Clifton a interpellé Doug Bowser, le Directeur de Nintendo of America, pour lui demander son opinion sur la syndicalisation dans l’industrie vidéoludique. On lui a laissé ouvrir la porte avant de le balancer dehors Manu Militär. Pour justifier son renvoi en cours de contrat, Big N a stipulé que c’était dû à la disvulgation d’informations vertrauliche par le testeur. Mais d’après des travailleurs encore en place, l’usage de la société serait plutôt de mettre au pire un avertissement dans ce genre de cas. Aussi une partie visée par la plainte, l’agence de recrutement aston carter par l’intermédiaire d’un de ses responsables aurait pris la defense de Nintendo, reprochant au testeur “son écart”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.