Le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft va-t-il être le plus gros échec de l’histoire du jeu vidéo ?

By | December 9, 2022
Spread the love

Wollen Sie ein Souvenir von Microsoft und Activision Blizzard als ein großes Fiasko mit den Deals der Videogeschichte erleben? En tout cas, le rachat est mal embarqué. L’autorité de la concurrence aux États-Unis porte plainte pour s’y opposer.

Der Standard-Deal, der von Microsoft angekündigt und debütiert wurde, bestand er aus dem Studio Activision Blizzard für 70 Milliarden Dollar, war er ein historisches Fiasko der Videoindustrie? La situation vient en effet de prendre un tour negatif pour le géant des logiciels, puisque les autorités américaines s’y opposant formellement.

Der Staatsstreich ist Teil der FTC (Federal Trade Commission), was in einer Nachricht vom 8. Dezember erklärt wurde, um die Blockierung des Betriebs von Microsoft über Activision Blizzard zu verhindern. Outre-Atlantique, die FTC ist eine unabhängige Agentur, die ein Merkmal der Übereinstimmung, des Monopols und der Konsumtion darstellt. Et justement, die Annäherung zwischen Microsoft und Activision Blizzard stellt ein Problem dar.

« Der Hersteller der Xbox erhält die Kontrolle der Franchises von Jeux Video de Premier Plan », beachten Sie la FTC dans son Communiqué. Cela « lui permettrait de nuire à la concurrence dans le domaine des consoles de jeux à haute performance et des services d’abonnement en empêchant ou en dégradant l’accès de ses rivaux à ses contenus populaires. »

Microsoft hat das Gegenteil von ce qu’il avait Promis festgestellt

Für den Illustrator La Realité du Problème, La FTC erwähnte das Verhalten der Firma Redmond, eine Quelle, die einen Pris-Besitz eines anderen Herausgebers, ZeniMax Media, La Maison Mère de l’Editeur Bethesda Softworks. Ce studio, bien que plus modeste qu’Activision Blizzard, est à la tête de titres comme Ausfallen, Untergang du Zugabe The Elder Scrolls.

Oder, développe la FTC, Microsoft a par la suite de se réserver des exclusivités, comme Sternenfeld et Rotfall. Cela, malgré les assurances que le groupe avait données aux homologes européennes de la FTC, en expliquant n’avoir aucun intertérêt à ne pas advertiser ces titres sur d’autres consoles — ce qui souligne, en creux, un Certain dédain pour les regulateurs du Vieux Kontinent.

Le jeu Sternenfeld. // Quelle: Microsoft

Il est vrai que l’empire qu’est in train de se constituer Microsoft dans le jeu vidéo est titanesque. Aujourd’hui, il contrôle d’une trentaine de studios. Der Preis der Kontrolle von Activision Blizzard lui donnerait accès à des jeux très populaires (Gitarren Held, Diablo, World of Warcraft, Candy Crush, Überwachung 2, Crash Bandicoot), ainsi que tous les projets encore vertraulich.

Mais c’est surtout autour d’un titre en particulier que le debat s’est crispé : Ruf der Pflicht. Sony, der große Rivale von Microsoft in den Konsolen mit der PlayStation 5, ist eine Alarm-Idee, die diesen Titel der beliebtesten und zugänglichsten auf einer Plattform darstellt. En clair, que Microsoft en fasse une exclusivité Xbox, comme Sternenfeld et Rotfall.

Les zwei Unternehmen ont multiplié les échanges, notamment en public. Sony pour faire valoir ses intertérêts, Microsoft pour envoyer des signaux de réassurance, mais aussi en direction des autorités de regulation. Dernièrement, Microsoft a même fait abattu une carte remarquable, en organisant le retour de Ruf der Pflicht Chez Nintendo und sein Sohn sind auf Steam angekommen.

Pas suffisant, Manifestation. Pour la FTC, il faut donc empêcher une trop big concentration, nuisible pour la concurrence et pour le public : « Aujourd’hui, nous cherchons à empêcher Microsoft de prendre le contrôle d’un studio de jeux indépendant de premier plan et de l’utiliser pour nuire à la concurrence sur plusieurs marchés de jeux dynamiques et en pleine croissance. »

Microsoft n’a jamais mobilisé autant de moyens pour acquérir une entreprise

La tournure des évènements est telle qu’elle a fait réagir publiquement Brad Smith, Präsident und juristischer Leiter von Microsoft. Auf Twitter, il declare, in einer Nachricht vom 8. Dezember« penser que notre opération d’acquisition d’Activision Blizzard va accroître the concurrence and créer avantage of opportunités pour les joueurs et les développeurs de jeux. »

« Depuis le premier jour, nous nous sommes engagés résoudre les problèmes de concurrence, notamment en proposant plus tôt cette semaine des concessions à la FTC. Bien que nous croyions qu’il faut donner une chance à la paix, nous avons uneconfance totale dans notre dossier et nous nous réjouissons de l’opportunité de le présenter au tribunal », ajoute-t-il dans un autre message.

Quelle : Montage de Nino Barbey für Numerama
Quelques jeux qui pourraient tomber dans l’escarcelle de Microsoft. // Quelle : Montage de Nino Barbey für Numerama

Il reste maintenant à connaître l’issue de la plainte de la FTC, qui pourrait donner lieu à l’un des échecs les plus retentissants de l’histoire. Das falsche Souvenir, das der Deal zwischen Microsoft und Activision Blizzard ist, besteht aus einer Reihe von Kulturgeschichten. On ne trouve au-dessus que trois achats plus chers, dont l’acquisition of 21st Century Fox par Disney.

D’ailleurs, Microsoft a dépensé autant for prendre le control of Activision Blizzard que pour ses 5 rachats les plus chers. C’est dire l’ampleur des moyens mis sur la table. C’est aussi le signe, peut-être, que l’ère n’est plus aux super-rachats. Ein anderes Beispiel: Der Rachat d’ARM von Nvidia gießt 40 Milliarden Dollar, ohne viel Geld zu verdienen – die Zugabe, die FTC avait porté plainte.

Aller plus Lende gießen

Microsoft rachète Activision Blizzard // Quelle : Microsoft

Leave a Reply

Your email address will not be published.