Jeu vidéo et environnement, une enquête de l’ADEME

By | December 8, 2022
Spread the love

D’un côté, le dérèglement climatique qui se voit et se ressent comme jamais : on a vécu un mois d’octobre digne du printemps, et le Portugal est actuellement noyé sous des pluies diluviennes. De l’autre, on est en pleine crise énergétique, et on se demande si l’on va subir des coupures d’électricité cet hiver. Dans une telle situation, il est loin d’être aberrant de se poser la question de l’empreinte du jeu vidéo sur l’environnement

L’ADEME, la très officielle Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, qu’on appelle aussi l’Agence de la Transition Écologique vient ainsi depublier une étude très complète sur l’impact des activités culturelles à l ‘heure de la numérisation. Alors, die Streaming-Plattformen, das Cloud-Gaming-Spiel und das numerische Buch, das die Oger-Umgebungen enthält, können Sie sich das vorstellen? Et bien… ça dépend !

Prenons l’exemple du livre. Symbole de la résistance à toute forme de gadgets hi-tech (on disait de lui que la radio le ferait disparaître, puis que la télé le ferait disparaître, que le smartphone aurait raison de lui…), on a bien envie de set tenir du côte du livre papier. Pourtant, la réalité est plutôt nuancée. Certes, la Lecture d’un livre papier (pour lequel on prend en compte la fabrication, le transport, le stockage…) est bien moins énergivore que cette même Lecture sur une liseuse. Mais pour qui lirait une dizaine de livres par an, alors liseuse et ebook deviennent les modes de presentation les plus écolos

A trop jouer aux jeux vidéo, va-t-on se retrouver dans un paysage de jeu vidéo ?

Et le jeu vidéo (parce que c’est quand meme pour ça qu’on est là) ? L’ADEME consacre 30 pages de son étude au loisir vidéoludique, pour lequel il considère trois scénarios de consommation principaux : le jeu „classique“, avec un disque dans la console, le jeu „numérique“, sans disque, avec un jeu téléchargé sur die Konsole, und alle Spiele in der Cloud, ohne Diskette, mit oder ohne Konsole. Et là encore, les résultats ne sont pas aussi tranchés qu’on l’imagine.

Comme pour le livre, pour un jeu donné pris de façon isolée, Die Cloud-Gaming-Seren der Façon de Jouer la plus énergivore : la consommation importante de données en plus de l’utilisation de la télé et de la console font que ce scénario de jeu fait grimper de 44% à 211% l’impact sur le changement climatique par rapport aux autres façons de jouer (jeu téléchargé en version démat’ ou jeu sur disque, sur console branchée sur la télé, sur PC portable…).

Mais l’ADEME parle aussi de „point de bascule“ :

„Pour un jeu avec une taille importante (77Go), le cloud gaming peut s’avérer potentialement moins impactant par heure qu’un jeu téléchargé, si le jeu n’est joué que quelques heures (en dessous de 6h). Pour un jeu plus léger (6 Go), le point de bascule se situe cette fois-ci à 1,5h de temps de jeu total.”

Essayer d’abord un jeu du Game Pass via le cloud gaming avant de le télécharger si, finalement, le jeu nous plaît et qu’on s’imagine passer plusieurs heures dessus, pourrait ainsi s’ajouter aux fameux „petits gestes“ du quotidien . Une sorte d’hygiène du gaming.

De façon générale, l’impact environnemental du jeu vidéo ist d’abord et avant tout lié au matériel, et à son renouvellement perpétuel. Die GPU Nvidia de série 40, die auf dem Markt angekommen ist, als die 30-Serien-Sonstiges hinzugekommen sind, gibt es in den Joueurs (die Top 3 der Kartengrafiken, die les plus utilisées sur Steam est constitué, dans l’ordre, des GTX 1650, GTX 1060 et RTX 2060, und drei Serienkartogramme 30 erscheinen in Top 10) mit der veritablen ökologischen Aberration, alle Maschinen der Generation Intermédiaire (wie die PS4 Pro), aber eine Renovierung des Parks.

Au contraire, et malgré ce qu’on peut penser à priori, le Cloud Gaming Généralisé pourrait être une bonne hat sich für l’environnement entschieden, Puisque n’utiliser qu’une TV connectée et éventuellement one box of streaming, more pas de console, pourrait diviser par presque 2 l’impact environnemental du jeu vidéo ! Une autre forme d’hygiène du gaming serait de jouer à des jeux moins gourmands en ressources : opter pour des jeux AA plutôt que les jeux AAA pourraient ainsi faire chuter la facture écologique de 18%.

Endlich, und abschließend, l’ADEME indique toutefois que de façon générale, et parmi tous les scénario de jeu possible, c’est le jeu téléchargé sur PC portable qui coûte le moins cher à l’environnement. Malheureusement, c’est aussi celui qui coûte le plus cher au joueur…

Leave a Reply

Your email address will not be published.